La voix est une donnée personnelle

La protection des données personnelles est devenue une priorité sociétale encadrée par de nombreux textes. Si le numéro de sécurité sociale, la date de naissance ou le nom de famille sont évidemment considérées comme telles, alors qu’en est-il de la voix ?

La définition de « donnée à caractère personnel » de l’article 4.1 du RGPD est la suivante

« toute information se rattachant à une personne et permettant de l’identifier directement ou indirectement notamment par référence (…) à un ou plusieurs éléments spécifiques propres à son identité physique, physiologique… »

La voix entre tout à fait dans cette définition, car :

  • elle permet d’identifier la personne (certaines banques identifient désormais leurs clients par empreinte vocale)
  • elle est propre à son identité physiologique.

Comme le montrent différents logiciels et projets de reconnaissance vocale, d’assistance vocale, d’analyse et de modification de l’empreinte vocale, cette donnée est particulièrement sensible (Common Voice de Mozilla, VoCo d’Adobe, assistances vocale de type Siri ou Alexa) et sera le nerf de la guerre commerciale des prochaines décennies d’ou la nécessité d’en encadrer l’utilisation.

Il ne s’agit pas de refuser tous les progrès possibles en matière d’assistance à la personne, mais de protéger son développement et de s’assurer que le respect de la vie privée reste une priorité.

C’est toute l’utilité du RGPD qui en obligeant à l’information sur l’utilisation de ces données est garant de notre liberté à la refuser. La voix est donc bien une donnée personnelle, et certainement une des plus sensibles de la prochaine décennie.

Dans le cadre des métiers de la voix, le cadre professionnel est sans impact sur la qualification de la voix comme donnée personnelle, et ce qu’elle qu’en soit le support.

Avertissement : Toutes les données et informations fournies dans cet article de blog sont uniquement à des fins d’information. Mediartis ne fait aucune déclaration quant à l’exactitude, l’exhaustivité, l’actualité, la pertinence ou la validité des informations contenues dans ce document. Nous vous recommandons de consulter un avocat pour tout conseil juridique relatif au respect de la protection des données.


Partager cet article.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.