Traitement des data-voix et RGPD – qui est concerné dans l’audiovisuel ?

Qui est concerné par le traitement des data-voix dans l’audiovisuel et le monde du spectacle ? Le RGPD s’articule autour d’une logique de responsabilisation de l’ensemble des acteurs traitant des données sur des personnes situées dans l’Union européenne.

Ici, nous mettrons un accent particulier sur l’industrie audiovisuelle et le monde du spectacle ainsi que les principaux acteurs de la gestion de données personnelles vocales. Nous avons évoqué dans l’article précédent l’implication des différents acteurs de l’industrie de l’audiovisuel.

Globalement tous les professionnels travaillant avec des extraits de voix sont concernés par leur traitement.

Les grands groupes de production

  • Avec leurs filiales et leurs sous-traitants partout dans le monde, ce sont eux qui mandatent les sociétés de production, les studios et les directeurs artistiques afin de gérer un grand nombre de casting de comédiens voix. Ils sont responsables du traitement de leurs données aussi bien que de celui de leurs sous-traitants.

Les sociétés de production et studios

  • Lorsqu’une société est impliquée dans le casting ou booking de comédiens, et entre en possession de ces données vocales ont aussi leur part de responsabilité

Les directeurs artistiques

  • Inscrits en leur nom propre ou mandatés par des producteurs Les Directeurs artistiques, peu importe leur statut doivent s’assurer qu’ils disposent de toutes les autorisations nécessaires pour caster les comédiens, utiliser et stocker leurs extraits audio…

Les agents artistiques

  • Interagissent avec toutes ces sociétés L’objection de données professionnelles ou d’exécution d’un contrat ne tient pas pour éviter la mise en place d’une conformité : Les data-voix ne peuvent être considérées comme des données professionnelles

Certes, le contrat signé avec le comédien permet l’utilisation des enregistrements audio pour un durée et une utilisation bien précise. Mais pour utiliser des extraits, même partiels, de ces enregistrements en vue du casting, les sociétés doivent obtenir un consentement spécifique, décorrélé du contrat, où utilisation et durée de stockage sont bien précisées. L’entreprise à la charge de redemander cette autorisation tous les 2 ans et d’offrir un droit de regard sur les extraits et les autres données personnelles aux comédiens à qui elles appartiennent.

Avertissement : Toutes les données et informations fournies dans cet article de blog sont uniquement à des fins d’information. Mediartis ne fait aucune déclaration quant à l’exactitude, l’exhaustivité, l’actualité, la pertinence ou la validité des informations contenues dans ce document. Nous vous recommandons de consulter un avocat pour tout conseil juridique relatif au respect de la protection des données.


Partager cet article

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.